CONSIGNES COVID-19

Lors de votre rendez-vous, nous vous remercions de venir seul, de retirer vos effets personnels du véhicule, d’arrêter la ventilation-climatisation et de laisser les fenêtres ouvertes.
A votre arrivée au centre, merci de vous signaler au contrôleur et d’attendre dans votre véhicule jusqu’à votre prise en charge.
Lors de la prise en charge, le contrôleur vous informera sur la procédure à respecter durant la réalisation du contrôle et la remise du rapport.

En payant votre contrôle en ligne, vous limitez les interactions.

Le contrôle technique à Merlimont (62155)

Notre centre de contrôle technique automobile situé 687 Route de Berck accueille tous les propriétaires de véhicule de Merlimont, Berck, Groffliers, Rang-du-Fliers, Airon-Notre-Dame, Airon-Saint-Vaast, Saint-Aubin, Saint-Josse et Cucq.

Rubrique "Faits divers : acheter un véhicule d'occasion - des conseils essentiels pour obtenir la meilleure deal !"

Les gens devraient admettre le fait que même les meilleurs constructeurs automobiles peuvent faire des erreurs. Les produits peuvent parfois présenter des défauts et des dysfonctionnements, et une fois que l'acheteur ramène la voiture à la maison, il reste avec sa responsabilité de la réparer. La condition peut entraîner des coûts de maintenance plus élevés, qui peuvent être encore plus élevés que le prix d'achat d'origine. Pour cette raison, faire appel à un garage ou centre professionnel de contrôle technique de voitures est vital comme mesure de précaution.

Suivez ces étapes pour vous assurer d’avoir trouvé un véhicule qui vaut votre argent durement gagné.

1. Vérifiez l'année et le kilométrage
En moyenne, une voiture devrait parcourir 20 000 km par an. Un kilométrage supérieur à la moyenne devrait justifier une remise de prix.

2. Vérifiez le rapport d'historique du véhicule
Examinez l'historique du véhicule pour voir s'il y a déjà eu des dommages. Le vendeur peut avoir le rapport d'historique prêt à être consulté. Sinon, vous pouvez le rechercher auprès des institutions certifiées pour gérer ce type d’information.

3. Examinez le travail de peinture
Un examen attentif du travail de peinture peut révéler des vérités cachées. Comparez les panneaux pour l'uniformité des couleurs. Si les panneaux ne correspondent pas exactement, le véhicule a été impliqué probablement dans un accident.
Vérifiez la rouille. Si vous trouvez de la rouille sur la carrosserie du véhicule, cela peut simplement être un problème esthétique, mais cela peut également indiquer des problèmes plus profonds qui sont coûteux à réparer. La rouille du cadre, par exemple, pourrait affecter l'intégrité du véhicule et menacer la longévité de la voiture. Si vous voyez de la rouille sur la carrosserie du véhicule, vérifiez sous le capot et le châssis pour d'autres signes.

4. Inspectez les pneus pour tout motif d'usure
Si la poignée est usée, les pneus devront peut-être être remplacés rapidement à un coût supplémentaire pour vous. Il peut également y avoir un problème d'alignement si l'usure des pneus n'est pas uniforme.

5. Vérifiez le sol et le train de roulement
Vérifiez le sol et le châssis pour tout signe de fuite pendant que vous examinez les pneus.

6. Effectuez des vérifications sous le capot :
-Recherchez tout signe général de rouille ou de corrosion sous le capot. Ces signes sont une bonne indication du traitement passé, de l’état actuel et de l’espérance de vie de la voiture.
-Inspectez les courroies pour tout signe d'usure. Si l'une des courroies est effilochée ou déchirée, il se peut qu'elle doive être remplacée rapidement. Vous ne voulez pas payer pour cela vous-même, alors assurez-vous de le prendre en compte dans votre négociation.
-Vérifiez le liquide de transmission. Assurez-vous que les niveaux sont élevés. Le liquide doit être d'une couleur rougeâtre claire. Faites un test de reniflement. Toute odeur de brûlé indique que la transmission surchauffe.
-Vérifiez les niveaux d'huile. Si la voiture a fonctionné, attendez au moins 10 minutes pour que le moteur se stabilise. Retirez la jauge et essuyez-la. Poussez à nouveau la jauge puis retirez-la. Si l'huile est vraiment sombre ou a une texture boueuse, elle n'a pas été modifiée depuis un certain temps.
-Vérifiez le liquide de frein. Vous pouvez prédire le degré d'usure de vos freins en fonction de la quantité de liquide restant dans votre réservoir. Les faibles niveaux de liquide de frein signifient que les freins ont besoin de quelques réparations ou restaurations.
-Vérifiez l'antigel. Assurez-vous qu'il n'y a pas de contamination par l'huile et que la couleur est claire.
-Vérifiez la batterie. La batterie de la voiture présente-t-elle des câbles effilochés, des dommages ou de la corrosion ?

7. Vérifiez les lumières
Assurez-vous que les feux stop, les clignotants, les phares et les feux arrière sont tous en état de marche. Ensuite, assurez-vous que toutes les lumières intérieures fonctionnent également.

8. Écoutez les bruits inhabituels pendant votre essai routier
Tout bruit de claquement ou de cliquetis est une cause légitime de préoccupation. Contrôlez également comment le véhicule se comporte sur différentes surfaces de la route. Pratiquez le stationnement, la marche arrière et d'autres manœuvres délicates pour voir comment votre style de conduite se gèle avec la voiture.

9. Vérifiez l’historique des contrôles techniques régulières

10. Réservez une inspection professionnelle
Si vous n'êtes pas sûr de pouvoir effectuer ces vérifications vous-même, amenez un ami compétent qui sait quoi surveiller. C’est aussi une bonne idée de l’apporter à un mécanicien pour le faire vérifier. Tout problème identifié par le mécanicien avec le véhicule peut être utilisé comme point de négociation si vous décidez de faire une offre. Les frais de mécanicien sont un petit prix à payer par rapport à l'achat d'un véhicule problématique.

Rubrique "Faits divers : La différence entre le couple et la puissance d’un moteur d’automobile"

Beaucoup de chauffeurs ont eu du mal à comprendre la différence entre la puissance et le couple d’un moteur automobile lors de leur choix d’achat. Voici une réponse très simple pour ceux qui n'ont pas envie de fouiller dans la littérature technique.
Tous les automobilistes savent ce qu'est la puissance d’un moteur. Tout d'abord, revenons à la "puissance". Autrement dit, au pouvoir. Cet indicateur caractérise la puissance du moteur. Cependant, la réserve de marche dépend du régime. Les moteurs modernes fournissent la plus grande puissance à une moyenne de 5000 à 6500 tr / min. Mais qui conduit dans ces modes ? Lors de la conduite dans un environnement urbain normal, le tachymètre indique 2000-3000 tr / min. Il s'avère que le moteur de votre voiture développe environ 100 ch. presque à la limite, alors, en se déplaçant dans le trafic urbain à vitesse moyenne, vous avez environ 40 à 50 forces en stock.
Maintenant, imaginez que vous voulez dépasser un camion. Vous avez besoin des 100 chevaux. Mais ils ne peuvent pas être rassemblés tout de suite en un seul troupeau. Seulement progressivement : d'abord, le moteur tournera jusqu'à 4000 tr / min - et le bétail sous le capot augmentera à environ 70 ch. Ensuite, l'aiguille du tachymètre atteindra 5000 tr / min - 90 chevaux seront à votre disposition. Et ce n'est que lorsque le moteur atteint un sommet, disons à 6000 tr / min, que la pédale d'accélérateur commandera le plein, promis selon le passeport, tous les 100 chevaux.
Dans de telles situations, le couple entre en jeu. C'est un "berger" qui, lors de l'accélération, "entraîne" toute la puissance du moteur dans une seule équipe. Plus il y a du couple, plus le moteur prend de la vitesse. Et le plus tôt toute la puissance du moteur est réunie dans un seul poing. Et en conséquence, la voiture accélère beaucoup plus rapidement.
La deuxième chose importante est la vitesse à laquelle le moteur développe le couple maximum. Disons que le maximum est émis à 4000 tr / min. Vous devez faire tourner le moteur pour y arriver, afin de compter sur une accélération décente. Et vous devrez accélérer à partir des mêmes 2000-3000 tr / min, qui sont pris en charge pendant la conduite normale. C'est là que le temps précieux se perd, par exemple lors d’un banal dépassement.
C'est une autre question si le moteur produit le couple maximal, disons, à 2000 tr / min. Alors pas de problème. Il vous suffit d'appuyer sur l'accélérateur et la voiture prend immédiatement de la vitesse de manière agressive, sans perdre de temps à tourner le moteur. Maintenant, il est clair pourquoi il est avantageux pour le moteur de produire un couple fort à bas régime. Et pourquoi c'est très bien que le moteur développe, par exemple, ”le maximum 200 Nm à seulement 1750 tr / min”. Dans ce dernier contexte, l'accent n'est pas tant mis sur le couple en tant que tel, mais sur la vitesse enviable à laquelle il se développe. De tels moteurs sont appelés “à couple élevé”.
À propos, le couple dépend directement de déplacement. Les moteurs les moins puissants sont installés sur les petites voitures. Leurs conducteurs rétrogradent souvent pour maintenir artificiellement des régimes élevés. Afin d’augmenter la rapidité de l'accélération, il est nécessaire “d'augmenter le nombre des cylindres” du moteur.